Retour à l’accueil > Actualité > Après les poèmes, les nouvelles et le polar, les festivals…

Brèves de septembre

Après les poèmes, les nouvelles et le polar, les festivals…

Après le grand rendez-vous poétique de juillet à Sète, les nouvelles ont été à l’honneur à Lauzerte (82) Un autre rendez-vous, la rentrée littéraire buissonnière, vient de se dérouler à Limoges et le salon Polar du Sud à Toulouse... Place maintenant à la Quinzaine de l’Atelier imaginaire à Tarbes et Lourdes....



Lourdes & Tarbes : La Quinzaine littéraire de l’Atelier imaginaire

Les prix Prométhée pour les nouvelles et Max-Pol-Fouchet pour la poésie ont disparu depuis deux ans, mais la Quinzaine littéraire organisée par l’Atelier imaginaire à Lourdes, Tarbes, Juillan et Bonnemzaon (L’Escaladieu) n’est pas morte ! Elle fera même fleurir, cette fois encore, pour cette 29e édition, une multitude d’animations en ce mois d’octobre, avec des spectacles, des concerts, des récitals, des rencontres, du théâtre et des expositions, du 8 au 23 octobre – au total, une centaine d’événements, caractérisés à la fois par la qualité des intervenants (écrivains, artistes, comédiens) et la gratuité. Les écrivains, anciens membres des jurys internationaux, seront là, et bien sûr les jeunes lauréats du Concours général des lycées, comme chaque année.

« J’ai proposé aux auteurs de publier le récit de ce qui les a conduits à devenir écrivain », explique Guy Rouquet, président de l’Atelier imaginaire, qui a donc fait paraître l’an dernier « Le livre d’où je viens » , et cette année, un nouveau florilège avec « Mon royaume pour un livre » ((sa présentation le dimanche 20 octobre au Palais des congrès de Lourdes, constituera le point d’orgue de la Quinzaine). L’ouvrage édité par Le Castor Astral réunit 16 auteurs qui y racontent l’illumination les ayant à conduits à vouloir devenir écrivains à leur tour : Marie-Claire Bancquart, Claude Beausoleil, Jean Claude Bologne, Eric Brogniet, Magda Carneci, Georges-Olivier Châteaureynaud, Abdelkader Djemaï, Sylviane Dupuis, Guy Goffette, Anise Koltz, Jean-Pierre Lemaire, Jean Métellus, Claude Mourthé, Yves Rouquette, Amina Saïd et Frédéric Jacques Temple. »

Pour connaître le programme détaillé  :

Journées Magiques (17-21 octobre) : Cliquer

Décade littéraire et artistique proprement dite (8-23 octobre) : ici



Toulouse : « Grazie mille, Léo »

JPEG - 46.2 ko
photo de Jean-Marc Ayral

Les Baladins d’Icarie en partenariat avec L’association LAC du CE d’Airbus et avec l’autorisation fraternelle de Marie et Matthieu, Ferré proposent le mercredi 23 octobre 2013 à 20h 30 à la Salle Nougaro, « Grazie mille, Léo », à la mémoire de Léo Ferré 1916-1993).
Avec une belle affiche réunissant : Jean-Luc AMESTOY Pascale BECKER Alain BRÉHÉRET Marc DENIS Véronique DUBUISSON Didier DULIEUX Elrik FABRE-MAIGNÉ Serge FAUBERT Thierry di FILIPPO Katrine HORN Nan JIANG Vahap KOSÉ Eric LAREINE Denis LEROUX Françoise GUERLIN Pascal PORTEJOIE
Bruno RUIZ Servane SOLANA…
Ils chanteront Léo Ferré au bénéfice de l’association histoire de cœur.
Salle Nougaro, 20 Chemin de Garric 31200 Toulouse. Réservation recommandée 05 61 93 17 12 www.sallenougaro.com Tarif plein : 10€ Tarif Airbus : 8€



Carhaix : Spered Gouez et les « Mystiques sans dieu(x) »

Comme chaque année, la revue Spered Gouez / l’esprit sauvage, éditée par le Centre culturel breton Egin, sous la direction de Marie-Josée Christien, sortira son nouveau numéro lors du Festival du livre de Carhaix, le 26 octobre. Ce n°19 sera dédié au poète Alain Jégou, collaborateur de la revue, décédé en mai dernier. On pourra y lire son entretien avec Mary Beach.
Illustré en couverture par des toiles de Paul Quéré, décédé il y a juste 20 ans, il aura pour thème « Mystiques sans dieu(x) ». L’importance du spirituel dans les sociétés humaines depuis l’origine n’est plus à démontrer. L’être humain a besoin, peut-être aujourd’hui plus que jamais, d’une cohérence qui excède le souci de sa propre personne et de sa simple survie au quotidien. Notre présence au monde ne va pas sans vie intérieure active, sans questionnement d’ordre métaphysique, sans souci de transcendance, religieuse ou non. Mais contrairement à une idée répandue, le spirituel n’est pas nécessairement religieux et concerne aussi les athées et les agnostiques. Le numéro qui va paraître donnera à lire les textes de 28 de ces « sublimes mécréants » : Danielle Allain-Guesdon, Guy Allix, Michel Baglin, Jeanine Baude, Louis Bertholom, Lörns Borowitz, Marie-Josée Christien, Gérard Cléry, Karim Cornali, Chantal Couliou, Françoise Coulmin, Bruno Geneste, Jean-Marc Gougeon, Denis Heudré, Anne Jullien, Colette Klein, Jean-Luc Le Cléac’h, Eve Lerner, Marilyse Leroux, Brigitte Maillard, Jean-François Mathé, Pierre Maubé, Patrice Perron, Marie-Hélène Prouteau, Jacqueline Saint-Jean, Sydney Simonneau, Lucien Wasselin et Colette Wittorski.
Le dossier central Tamm Kreiz sera consacré à Chantal Couliou, poète et nouvelliste. Philippe Gicquel aura carte blanche pour un billet d’humeur. Nicole Laurent-Catrice rappellera Angèle Vannier à notre mémoire. Avec aussi les chroniques sauvages de Guy Allix, Jean-Claude Bailleul, Eliane Biedermann, Marie-Josée Christien, Jacqueline Saint-Jean et Patrice Perron.
Spered Gouez accueillera sur son stand au festival de Carhaix les 26 et 27 octobre : Marie-Josée Christien, Guy Allix, Chantal Couliou, Jean Bescond, qui signeront leurs ouvrages récents. D’autres auteurs au sommaire seront sur les stands de leurs éditeurs : Louis Bertholom et Patrice Perron (Les Editions Sauvages), Eve Lerner (éditions Dialogues), Gérard Cléry (Sémaphore), Colette Wittorski (Tarv Ruz)...



Aurillac : la saison des moments poétiques

Les moments poétiques d’Aurillac entame une nouvelle saison culturelle sous l’égide de Jean-Louis Clarac au théâtre d’Aurillac à 18h30.
La première rencontre aura lieu le 8 octobre et permettra au public de découvrir et d’écouter Monique Saint-Julia. Comme les deux précédentes années, le moment poétique débutera avec la lecture par une comédienne d’un poète dit du « patrimoine ». Ainsi Monique Saint-Julia a-t-elle choisi Jean de La Fontaine, et c’est Isabelle Peuchlestrade qui lira quelques fables proposées par la poète invitée.

Pour la suite, et toujours sur le m^me principe, à savoir : Les poètes invité-e-s lisent leurs poèmes, choisissent un poète du « patrimoine » lu par une comédienne, on pourra entendre :
Le 5 novembre 2013, 18h30 : Nicole Drano-Stamberg et Georges Drano
Le 3 décembre 2013, 18h30 : Guy Allix + Paul Verlaine lu par Thérèse Canet
Le 14 janvier 2014, 18h30 : Jacqueline Saint-Jean + Pierre Reverdy lu par Isabelle Peuchlestrade
Le 18 février 2014, 18h30 : Les poètes occitans des Troubadours à aujourd’hui, avec Félix Daval et Noël Lafon accompagnés par Thérèse Canet
Le 22 avril 2014, 18h30 : Thomas Duranteau + René-Guy Cadou lu par Thérèse Canet
Le 20 mai 2014, 18h30 : Odile Fix + Bernard Noël lu par Isabelle Peuchlestrade

Anthlogie. Le 25 mars 2014, sera une soirée speciale (à 20h45) autour de l’Anthologie « Les Moments poétiques d’Aurillac » regroupant des textes (ils seront lus par Thérèse Canet, Isabelle Peuchlestrade, Nadège Prugnard) des 61 poètes invités de janvier 2006 à mai 2013 : Marie-Noëlle Agniau, Dominique Aguessy, Michel Baglin, Claude Barrère, Mohamed Ben Ouirane, Anne-Marie Bernad, Philippe-Marie Bernadou, Jean-Marie Berthier, Gérard Bocholier, Béatrice Bonhomme, Serge Bonnery, Laurent Bourdelas, Annie Briet, Franck Castagné, Georges Cathalo, Jean-Louis Clarac, Michel Cosem, Françoise Coulmin, Chantal Danjou, Josyane De Jesus Bergey, Luis Del Rio Donoso, Anne-Marie Dreyfus, Irène Duboeuf, Louis Dubost, Chantal Dupuy-Dunier, Jean-Pierre Farines, Stéphanie Ferrat, Odile Fix, Emmanuel Flory, Alain Freixe, Romain Fustier, Cathy Garcia, Colette Gibelin, Luce Guilbaud, Christiane Keller, Alain Lacouchie, Gilles Lades, Thierry Lambert, Marie Laroche, Cédric Le Penven, Isabelle Lévesque, Béatrice Libert, Béatrice Machet, Amandine Marembert, Pierre Maubé, Margo Ohayon, Gabriel Okoundji, Casimir Prat, Lou Raoul, Marie Rousset, Valérie Rouzeau, James Sacré, Jacqueline Saint-Jean, Christian Saint-Paul, Josette Ségura, Pierre Soletti, Dominique Sorrente, Anne Stell, Jean-Pierre Tardif, Jean-Pierre Thuillat, Claude Vercey.



Limoges : Rentrée buissonnière

La septième Rentrée Littéraire Buissonnière se déroulera du 10 au 13 octobre 2013 au Pavillon du Verdurier à Limoges. Ce salon du livre réunira 18 éditeurs venus de plusieurs régions, qui tiendront salon au Pavillon du Verdurier et 26 auteurs qui liront leurs textes sur place et dans des trains du Limousin.
Au cœur de la rentrée littéraire et de la course aux prix, les éditions Le bruit des autres invitent ainsi à découvrir des livres qui n’ont pas souvent leur place dans les vitrines des librairies et encore plus rarement dans les médias, malgré la qualité et la diversité des textes.
Au programme : lectures, rencontres d’auteurs et d’éditeurs, exposition… Poésie, nouvelles, théâtre, romans, histoire, policiers, jeunesse, essais : tous les genres seront réunis pour que chaque lecteur puisse faire sa rentrée littéraire hors des sentiers battus…
Horaires  : Jeudi 10 octobre : ouverture à 17 h (inauguration à 18 h). Vendredi 11 et samedi 12 octobre : salon ouvert de 10 h à 20 h. Dimanche 13 octobre : 1 salon ouvert de 10 h à 17 h

Les éditeurs présents :
2 Vives Voix (Corrèze), L’Amandier (Paris), L’Amourier (Alpes-Maritimes), Apeiron (Saint-Junien), Barde la Lézarde (Paris), Black-Out (Eyjeaux), Le Cadran Ligné (Corrèze), Dernier Télégramme (Limoges), D’un noir si bleu (Bourgogne), Ecorce (La Croisille-sur-Briance), Encres Vagabondes (Rueil Malmaison), Espace 34 (Hérault), Les Lieux-Dits (Srasbourg), Le Mot fou (Forcalquier), La Passe du vent (Rhône), Rougerie (Haute-Vienne), Le bruit des autres (Haute-Vienne), Le Cercle des amis d’auteurs limousins, représenté par Les amis de Robert Margerit .

Les auteurs :
Laurent Albarracin, Brigitte Aubonnet, Michel Baglin, Jeanine Bastide, Jean-Marie Berthier, Claudine Bohi, Natacha de Brauwer, Christian Brissart, Yves Chagnaud, Annie Courtiaud, André Duprat, Olivier Favier, Pierre Frémont, Didier Jean, May Livory, Valérie Livory, Magali Mougel, Philippe Napoletano, Thierry Renard, Germain Roesz, Raphaelle Thonont , Benjamin Vareille, Christian Viguié,
Franck Villemaud, Zad.



Gourmets de Lettres

Le salon des Gourmets de Lettres se déroulera cette année encore à l’hôtel d’Assezat, à Toulouse, les samedi 12 et dimanche 13 octobres de 10h à 19h, avec de nombreux auteurs toulousains.



Poètes de la Résistance à Toulouse

La représentation de « Liberté, j’écris ton nom (donner à entendre les Poètes de la Résistance) » aura lieu le dimanche 6 octobre à 19h 30, au village de la Novela, au Jardin du Grand Rond à Toulouse. Spectacle assuré par Servane Solana et Elrik Fabre-Maigné, voix, Didier Dulieux, accordéon. L’entrée est libre et gratuite dans la mesure des places disponibles.



Lauzerte (82) a fait place place aux Nouvelles


La huitième édition de Place aux Nouvelles, festival littéraire centré sur la nouvelle, qui se déroulait le dimanche 8 septembre à Lauzerte, superbe bastide moyenâgeuse du Tarn-et-Garonne, a été arrosée en matinée et c’était, selon son organisateur Jacques Griffault, une première. Mais la pluie a cédé la place au soleil et aux écrivains dès les agapes terminées !

JPEG - 92.9 ko
Les écrivains sous les arcades (ph Marie-Astrid)

Une trentaine d’auteurs (dont Fouad Laroui, Goncourt de la nouvelle 2013 pour « L’étrange affaire du pantalon de Dassoukine » chez Julliard) et deux auteurs de BD ont discuté, lu leurs textes, signé leurs livres, ri et échangé sur la place avec les visiteurs, et bu quelques verres au Café du Commerce, chez René. Tous les ingrédients d’une fête étaient réunis, la bonne humeur et la bonhomie itou.

Patrick Dupuis pour son recueil « Passés imparfaits » (Editions Luce Wilquin) a remporté le Prix de la nouvelle – la femme renard – 2013. Isabelle Minière est la lauréate 2013 pour le Prix Jeunesse de la nouvelle – Lauzerte 2013 pour « La petite fille invisible »



Balade toulousaine au Cafè Trobar

La prochaine séance du Cafè Trobar aura lieu le jeudi 12 septembre 2013 à 19 h à la Maison de l’Occitanie, 11, rue Malcousinat à Toulouse (métro Esquirol). Y sera présenté le livre à paraître en français, anglais, espagnol et occitan, « Toulouse » , une balade au cœur de la vie toulousaine, avec des photographies de Dominique Viet et des textes de Christian Saint-Paul.
Ceux qui arrivent à Toulouse, l’habitent dans l’effusion d’une liberté qui les transfigure. Ils épousent les mythologies et les fantasmes d’une ville qui semble avoir fait de l’insouciance sa vertu. C’est qu’elle a toujours gardé ses distances vis-à-vis des deux mondes qu’elle relie : le méditerranéen et l’atlantique. Elle est à la croisée des chemins, une tête de pont pour partir conquérir le monde.
« J’ai toujours regardé les photographies de Dominique Viet comme d’étonnantes déclarations d’amour au genre humain. Cet artiste s’attache toujours au bien qu’il accroche dans la fulgurance de ses images. Cet homme heureux fixe d’instinct le ravissement qui naît de sa vue des choses et des hommes », écrit Christian Saint-Paul qui présente également ce travail dans son émission « les Poètes » sur Radio Occitanie ici



Trente bougies pour Friches

Le projet de fêter les 30 ans de la revue Fricheset les éditions des Cahiers de Poésie Verte se concrétise. Ces trois journées se dérouleront les samedi 19, et dimanche 20 octobre et vendredi 25 octobre, au Centre Culturel de Saint-Yrieix-la-Perche.
Avec : Le samedi de 14h30 à 19 heures au Centre Culturel, le Petit Salon du Livre de Poésie avec les éditeurs et auteurs présents. Rencontres et dédicaces.
Le dimanche 20 octobre en autocar grand tourisme, poésie des lieux avec une balade buissonnière et littéraire dans l’ancienne Vicomté de Turenne (sud Corrèze et nord Quercy), pilotée par Gilles Lades, auteur du livre "Les Vergers de la Vicomté", et Jean-Pierre Thuillat pour ce qui est de l’histoire de cette principauté, autonome jusqu’à la veille de la Révolution.
Le vendredi 25 octobre de 18 h. à 20 heures à Limoges, salle des Conférences de la Bibliothèque Francophone Multimédia (place Aimé Césaire, près de l’Hôtel de Ville) : Polypoésies (8ème édition) animées par Alain Lacouchie. Lectures de textes personnels par douze poètes de FRICHES avec des ponctuations musicales.
Renseignements auprès de la revue et de son directeur, Jean-Pierre Thuillat, Le Gravier de Glandon - 87500 SAINT-YRIEIX-la-PERCHE. On peut aussi aller musarder sur le site : www.friches.org ou sur le site officiel de l’Office de Tourisme : www.tourisme-saint-yrieix.com
.



Sète, capitale poétique de la Méditerranée…

Grande fête de la poésie, le Festival « Voix vives de Méditerranée en Méditerranée », est une invitation faite au public de mieux connaître la poésie méditerranéenne contemporaine, de s’emparer d’un imaginaire poétique et littéraire attaché à une géographie, à des territoires, d’en découvrir et d’en partager les cultures.
La 16e édition (et la 4e édition à Sète) s’est déroulée pendant neuf jours, du 19 au 27 juillet, avec une centaine de poètes et d’artistes accueillis, de 38 pays. C’est dire la richesse de la manifestation à laquelle pour la première (hormis quelques présentations l’an dernier) je participais en tant qu’animateur. Un régal !

Plutôt que d’aligner de longues phrases, je renvoie à l’excellent et chaleureux compte rendu qu’en a fait Pierre Kobel sur son site, « la Pierre et le sel » et sous la forme d’une chronique de festivalier. A lire ici.

On peut également se rendre sur le site des Voix Vives pour en savoir plus, cliquer ici



Kijno & Combas à Vascœuil

Le château de Vascœuil (près de Rouen) accueille une exposition Combas & Kijno. Travaux personnels des deux artistes, mais aussi travaux à quatre mains occupent les salles. C’est ainsi qu’on peut voir Le Chemin de Croix qu’ont réalisé les deux artistes en 2003-2005 et au sous-sol des petites toiles érotiques (de vraies splendeurs) datant de ces dernières années. Par ailleurs si Combas donne à voir de grands formats tout à fait dans sa manière, Kijno est représenté par un ensemble qui va de 1961 à 1984 dans la salle qui lui est consacrée, mais aussi par des œuvres sur papier et même une statuette africaine qu’il a recouverte de signes colorés…
L’exposition est visible jusqu’au 27 octobre 2013 ; tous les jours en juillet-août, du mercredi au dimanche (l’après-midi) en septembre-octobre. (L Wasselin)



Soutien au poète tunisien Moncef Ouhaibi menacé de mort


« Ne faites pas la prière
Ce vendredi
Ne lisez pas la Fatiha
Levez-vous comme les Tunisiennes et les Tunisiens
En ce vendredi
Psalmodiez : louange au peuple
Notre seigneur à nous tous
Psalmodiez : louange au soleil
Que le peuple fait rouler en ses mains
Psalmodiez : louange à la terre
Que le peuple entoure
Et fait tourner dans ses mains
Que toute chose se taise
Ce vendredi (...)
N’entendez-vous rien ?
Mais si, écoutez bien
C’est le bruit de ses bottes
Le despote
Qui s’enfuit
Qui part
En hâte
Qui traîne ses pas lourdement
Vers l’endroit où
Il s’endormira
Dans un cadavre vide »

Ce poème est extrait de « Que toute chose se taise » de Moncef Ouhaibi publié par les éditions Bruno Doucey en janvier 2012.On comprend aisément que, s’il s’inscrit dans la mouvance des révoltés qui ont chassé le dictateur et impulsé un nouveau printemps de liberté, il ulcère du même coup ceux qui ne rêvent que d’asservir un peuple qui garde la tête haute. La bêtise des islamistes et de tous les chiens de dieu est sans fond, elle est surtout mortelle pour l’intelligence et la dignité humaine. Moncef Ouhaibi peut en faire, physiquement, les frais.
Voici le communiqué que transmettent les éditions Bruno Doucey :

« Depuis plusieurs semaines le poète tunisien Moncef Ouhaibi est l’objet d’insultes et de diffamation. Il nous a alertés sur les menaces de liquidation physique qu’il reçoit désormais. Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces attaques qui cherchent à faire taire une grande voix progressiste de la Tunisie. Preuve s’il en était encore besoin que la poésie fait peur aux dictateurs et intégristes de tous ordres, que la poésie est un rempart contre la barbarie. Nous apportons notre total et inconditionnel soutien à Moncef Ouhaibi et appelons les autorités tunisiennes à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer sa protection. Avec notre solidarité indéfectible. » Les Éditions Bruno Doucey
Il va sans dire que le soutien de Texture est tout aussi inconditionnel.



lundi 14 octobre 2013, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page



Cugnaux (31) : « Les lettres musicales »

Le 25 octobre 2013 à 20H00 au Théâtre de Cugnaux aura lieu la première du spectacle « Les lettres musicales », adapté du roman de Frédérique Martin « Le vase où meurt cette verveine » , sur des compositions de Marie Sigal. Cette représentation est gratuite et accessible sur réservation : par tel au 05 61 76 88 90 ou par mail à bibliotheque@mairie-cugnaux.fr (transmettre vos noms, prénoms et adresse). Les places seront disponibles à l’entrée le soir même.



Toulouse polar du Sud

Le 5è Festival international des littératures policières de Toulouse se déroulera les 11, 12 et 13 octobre au forum de la librairie La Renaissance (Basso Cambo) avec les plumes du « noir ». 3 jours, 10 pays, 50 auteurs s’y donne rendez-vous : réservez votre week-end !
Une nouveauté cette année : le rallye enquête « Du Noir dans la ville Rose » ou quand le festival vous propose de jouer aux apprentis enquêteurs ! Mais aussi tables rondes, concours photos, remises du Prix Thierry Jonquet et du Prix de l’Embouchure, etc. Pour plus de détails, voir ici



Le prix de poésie Marie Noël à Claude Luezior


Le 50e prix de poésie Bourguignon Marie Noël (la poétesse est née rappelons-le à Auxerre) a été attribué à Claude Luezior, poète suisse, pour son recueil de poèmes « Soleil levant » . Il lui sera remis le 12 octobre au château du duc de Bourgogne Philippe le Hardi à Santenay. Michel Galabru lira des textes du recueil.
Voir ici le site de C. Luezior.



« La part du diable » sélectionné pour Littér’Halles

Après Lunatik en 2012 et Patrick Da Silva en 2013, qui sera le lauréat du 3ème Prix Littér’Halles de la nouvelle de la ville de Decize ? Pour découvrir la sélection 2014, les recueils, les auteurs, allez sur le site, ici.
Mon recueil « La part du diable » est dans la sélection.



Gaillac : une expo Jean Vodaine

Une exposition consacrée au poète Jean Vodaine vient d’être installée à la librairie-galerie de Gaillac, 3 rue Max de Tonnac, près de l’abbaye St Michel. Conçue par Roger Roques (librairie Champavert à Toulouse, 2 rue du Périgord), l’expo présente un ensemble de gouaches, typographies, linogravures et affiches appartenant à un ami de Vodaine, ainsi que des exemplaires de sa superbe revue Dire, appartenant au poète Christian Hubin, qui devrait venir vers la mi-septembre pour une lecture.
La galerie est ouverte en semaine sur rendez-vous, et le week-end l’après-midi de 17h à 19h30. tel : 05 63 57 56 14 et 06 12 15 30 68.



André Schmitz, Prix Maurice Carême

André Schmitz, poète belge, a obtenu le Prix Maurice Carême de Poésie pour son recueil « Pour ainsi dire Pour ainsi
vivre »
paru au Taillis Pré, en 2012.



Jean-Luc Nativelle, Prix des Lecteurs du Télégramme

Après Yasmina Khadra en 2006 pour L’Attentat (Julliard), Claudie Gallay en 2009 pour Les Déferlantes (Le Rouergue), ou encore David Foenkinos en 2010 pour La Délicatesse (Gallimard), le Prix des Lecteurs du Télégramme 2013 vient d’être décerné à Jean-Luc Nativelle pour son roman Le Promeneur de la presqu’île (éditions du Petit Véhicule). Roman-gigogne, roman-puzzle, roman polyphonique : Le Promeneur de la presqu’île emporte le lecteur dans son écriture sinueuse, parfaitement maîtrisée. « Tour à tour charmant et d’une étonnante violence dramatique » selon Marie Sizun – elle-même lauréate du Prix des Lecteurs du Télégramme en 2008 avec La Femme de l’Allemand (Arléa) – ce roman interroge notre rapport aux autres et au lieu que nous habitons, sur la difficulté de faire face à la différence. (Éditions du Petit Véhicule 20 rue du Coudray 44000 Nantes. 02 40 52 14 94. http://editionsdupetitvehicule.blogspot.fr/ )



Rüdiger Fischer n’est plus

Le même jour que Gaston Puel, le 4 juin, le poète, traducteur multilingue et éditeur Rüdiger Fischer décédait à l’âge de 70 ans des suites d’un cancer. Rüdiger avait créé et dirigeait les éditions En Forêt / Verlag Im Wald en Bavière où il publiait de nombreux poètes qu’il traduisait. C’était un militant de la poésie, lui-même poète.



-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0