Retour à l’accueil > Actualité > Des voix vives, des festivals, des rencontres, des prix

Brèves d’été

Des voix vives, des festivals,
des rencontres, des prix

Le Festival « Voix vives de Méditerranée en Méditerranée » se déroule à Sète avec une centaine de poètes, des comédiens et des chanteurs. A Concèze, c’est le 10ème Festival DécOUVRIR qui se prépare pour août. Mais d’autres salons et rencontres sont à l’affiche durant l’été…



Emmanuelle Pagano au festival de la Garenne de Montesquiou (Gers)


Le Festival de la Garenne de Montesquiou (Gers) est une série de Lectures spectacles organisées par l’Association Les Dits de l’Osse dans un petit village du Gers. Les rencontres entre l’auteur invité et le public se déroulent en fin d’après midi, dans une garenne, une clairière en pente douce, aménagée en théâtre de verdure. Lectures à voix haute, échanges, débats, dans la fraîcheur des grands arbres, les mots et ce qu’ils disent sont, pour un temps précieux, long comme un souffle, la réalité des choses. Et le vent qui rafraîchit se mêle avec les voix.

Après des Rencontres consacrées aux mots de l’enfance, à la ruralité ou à l’art des mets, à Beckett ou à Marguerite Duras, après de beaux et grands moments que le public passa avec Michel del Castillo, Lydie Salvayre, Abdelkader Djemaï, Michel Baglin, Didier Daenninckx, Frédéric Lordon, le festival, cette année reçoit Emmanuelle Pagano, ce vendredi 10 aout.

Emmanuelle Pagano, une auteure qui décrit toujours avec justesse et pudeur des personnages solitaires, en marge, et elle nous les dépeint avec une grande humanité... Fouillant les mémoires, l’intime, tout en laissant au lecteur le soin de lire entre les lignes, elle nous donne à lire des récits d’une grande poésie ! A découvrir !

Programme de ce vendredi 10 aout :
à 16 h 30 Lecture de l’atelier de lecture animé par Joëlle Beck
à 18 h 00 Rencontre avec Emmanuelle Pagano animée par la librairie "Les petits papiers"
à 19 h 30 Repas sur réservation 05 62 70 91 37
à 22 h 00 Lecture de "Un renard à mains nues" par Joelle Beck de la Cie des Etonnants Voyageurs.

Contact : 05 62 70 91 50



Concèze : poésie et chansons, 10 ème édition !

Le 10ème Festival DécOUVRIR de Concèze (en Corrèze, entre Juillac et Pompadour) se déroulera du 12 au 17 août 2012 en se proposant une fois encore de « croiser poésie et chanson, univers et styles, dans un esprit d’ouverture et de découverte ».
J’étais l’un des invités de l’an dernier et j’en suis revenu ravi, y ayant vécu de merveilleux moments et de belles rencontres ; Ne rater pas une (ou plusieurs !) de ces soirées si vous passez dans le secteur : ce mariage de la poésie et de la musique mérite un grand détour ! De nombreux poètes et chanteurs sont attendus (voir ici)
Le festival est organisé par Matthias Vincenot (directeur artistique) et l’association DécOUVRIR, en partenariat avec l’Académie Charles Cros et avec le soutien de la municipalité et du Foyer rural de Concèze. L’entrée est libre. Toutes les soirées ont lieu à 20h30 et se déroulent dans la Salle du Foyer rural.
Lancement du Festival samedi 11 août à la bibliothèque-médiathèque de Brive à 17h30 : débat « Le mot et la note », avec des participants au Festival. Renseignements : poesiechanson@yahoo.fr Tel : 05 55 25 61 51 / 06 60 26 68 00 En savoir plus ici www.festivaldecouvrir.com



Sète, capitale poétique de la Méditerranée…

Grande fête de la poésie méditerranéenne contemporaine, le Festival « Voix vives de Méditerranée en Méditerranée », pour sa 15e édition et sa 3e édition à Sète, accueillera, pendant neuf jours, du 20 au 28 juillet une centaine de poètes et d’artistes venus de toutes les Méditerranées, soit 38 pays ! L’an dernier, près de 40000 spectateurs ont arpenté les rues de Sète pendant les 9 jours du Festival.
Et la programmation est tout aussi riche cette année. Des siestes poétiques et musicales dans des transats, dans des hamacs, des lectures sur un vieux gréement accompagnées de musiciens, à bord de voiliers ou de grandes barques, des dialogues entre des poètes de toutes les cultures, des poésies rythmées par la musique des langues, dans des jardins, à l’ombre de grands arbres, sous une tente caïdale, dans les rues transformées elles-mêmes en jardins, des rencontres mêlant poètes, comédiens, musiciens, conteurs, chanteurs, une Place du Livre accueillant de nombreux éditeurs et de nombreuses rencontres, des lectures à la chandelle, des spectacles au Théâtre de la Mer et dans le jardin du Château d’eau… sont au programme.
Des comédiens de renom prêtent leurs voix et leur sensibilité à la poésie avec des spectacles au Théâtre de la Mer, ainsi que des musiciens et des chanteurs : on pourra notamment y écouter Natalie Dessay et Michel Legrand, Sapho, Francesca Solleville, Michaël Lonsdale, Marianne Auricoste,etc.

Consulter le programme ici.



Une voix vive, un poète, un ami nous a quittés

Bernard Mazo est décédé brutalement le samedi 7 juillet, à Gassin où il séjournait comme chaque été. Il a succombé à un arrêt cardiaque. , Il avait 73 ans.
Poète et critique, c’était un ami et un fidèle collaborateur de Texture. Je lui rends hommage ici.



Prix Christiane Baroche

JPEG - 26.6 ko
Christiane Baroche
Ph Guy Bernot

Christiane Baroche, administratrice de la SGDL et nouvelliste avant toute forme d’écrits, vient de créer, au sein de la SGDL, Le Prix du Premier Recueil de Nouvelles, qui honorera un nouvelliste dont ce sera la première entrée en édition. Elle dote ce prix de 2000 euros et en présidera le jury composé de membres du Comité de la SGDL et de trois auteurs de nouvelles, connus pour leur persistance à user du genre. Ce prix annuel sera remis lors de session des Prix d’automne de la SGDL. À la disparition de sa fondatrice, le prix portera le nom de « Prix Christiane Baroche de la Nouvelle », et fera partie des obligations liées à son patrimoine, alors dédié à la SGDL, pour le soutien de son action au bénéfice de la littérature.



François-Xavier Maigre , prix PoésYvelines

Le jury du prix PoésYvelines 2012 s’est réuni le vendredi 29 juin à l’Hôtel du département, Versailles, sous la présidence de Roland Nadaus. Au 4e tour des délibérations, le Prix PoésYvelines 2012 a été attribué à la majorité des voix exprimées à François-Xavier Maigre (France) pour « Dans la poigne du vent » , éditions Bruno Doucey, Paris (France). Deux autres recueils ont retenu l’attention du jury : « Faire feu », de Claire Genoux (Suisse), éditions Bernard Campiche, Orbe (Suisse) et « Jardins publics » de Patricia Castex-Menier (France), éditions Aspect, Nancy (France). Le prix sera remis officiellement au lauréat et à son éditeur le samedi 6 octobre, 19h00, à la Ferme de Bel Ebat - théâtre de Guyancourt, au cours de la Nuit blanche de la Poésie, organisée dans le cadre de la 9e édition de PoésYvelines - la semaine des poètes, une manifestation organisée par la Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines avec le soutien du Conseil général des Yvelines.



Prix Louis Guillaume

Pour la 37ème année, réuni le 19 janvier 2012, le jury a décerné le Prix du Poème en Prose Louis Guillaume à Deborah Heissler pour « Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe » (Cheyne Éditeur).
Le prochain Prix du Poème en Prose sera attribué en janvier 2013 (recueils écrits en langue française, parus dans le courant des années 2011 et 2012 ; livres à envoyer en trois exemplaires, avant le 30 septembre 2012, à la Présidente de l’Association, Jeanine Baude, 20 rue de Tournon, 75006 Paris).



dimanche 5 août 2012, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page



Salon de Tarascon

L’ association « L’Oiseau-Lyre » organise, le dimanche 12 août, son 6ème Salon du Livre à Tarascon sur Ariège.
Comme lors des précédents salons, seront présents sur le site de nombreux auteurs (français et étrangers), des éditeurs, des libraires, des bouquinistes et des artistes dont l’activité est liée au livre.



Décès de Marius Nogues

Marius Noguès s’est éteint à presque 93 ans, le mercredi 13 juin 2012 au matin, dans sa ferme du Haget (Gers), peu après son épouse dont la disparition l’avait beaucoup affecté.
Lui qui lisait, enfant, en gardant le bétail, était le type même de l’écrivain-paysan. Acerbe dans sa critique de l’agriculture productiviste, il avait en revanche beaucoup de tendresse pour évoquer le monde bucolique qu’il aimait : la nature, les bêtes, les hommes qui travaillaient la terre en la respectant. On lira son portrait ici.
Je l’avais découvert lorsque je travaillais dans le Gers, dans les années 70-80 (voir ci contre l’article que je lui avais consacré dans La Dépêche du Midi du 5 février 1984), et je suis allé lui rendre visite avec Jean-Pierre Brèthes en décembre 2010, retrouvant avec plaisir un homme extrêmement attachant. Et toujours aussi attaché à sa terre, comme à la poésie.



-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0