Retour à l’accueil > Actualité > En attendant le printemps…

Brèves d’avril

En attendant le printemps…

Confluences avec Camus, Tarn en poésie avec Hélène Dorion, colloque Apollinaire à Aix, café littéraire à Albi, Festival à Poitiers, rencontres, prix et concours sont au programme…



Toulouse : sauver la librairie Privat

Fondée en 1839 et présente au 14 rue des Arts, à Toulouse, depuis 1903, la Librairie Privat risque demain de disparaître. Le fonds d’investissement Najafi et la direction d’Actissia, propriétaire du réseau Chapitre.com (dont fait partie la Librairie Privat), ont décidé de mettre en vente le droit au bail de la librairie.
Après Castela et Virgin, un autre pan de la culture dans la région toulousaine risque donc de s’effondrer ! Le Livre ne peut pas être que virtuel dans la 4ème ville de France, il a besoin de lieux où s’exposer et exister ! Les salariés se battent de leur côté pour dire leur volonté de sauver une des plus anciennes librairies de France. On peut les soutenir en signant la pétition ici : http://sauvezprivat.blogspot.fr/



Toulouse : polar aux « Saisons du Monde »

Toulouse Polar du Sud, festival du roman noir en Ville rose, est devenu depuis 4 ans le rendez-vous incontournable du polar à Toulouse et se déroule en octobre. Mais TPS et son initiateur, Claude Mesplède, organisent également des rencontres le reste de l’année. Je serai l’invité, avec Jean-Marie Dumarquez d’une de ces soirées le vendredi 24 mai, à 19h30 à Toulouse au restaurant « Les Saisons du Monde », rue de Varsovie (Métro Saint-Cyprien). Nous y parlerons de nos livres respectifs et Jean-Paul Vormus animera la rencontre.



Poitiers : déambulation poétique avec « L’Alcool des vents »

JPEG - 80.2 ko
Elisabeth Pelloquin, aime « partager le bonheur des mots »,

L’Association Mots en scène participera au sympathique Festival « Trouver sonnette a son pied » qui aura lieu le samedi 27 et le dimanche 28 avril, dans le quartier Pont Joubert, rue de la Croix Rouge à Poitiers. Pendant la journée du samedi, le public est invité à voyager entre arts de la rue, danse, musique, théâtre, cirque… des spectacles qui auront lieu chez l’habitant dans les maisons, les appartements : salons, cuisines, jardins, caves, toilettes, grottes… mais aussi dans la rue.
Les samedi 27 avril, à 16h45, et dimanche 28 avril, à 14h45 et à 17h45, rue de la Croix Rouge, Mots en scène organise une petite déambulation poétique dans la rue, sur le thème de " Être vivant, terriblement...", une lecture d’extraits de « L’Alcool des vents » , de Michel Baglin par Elisabeth Pelloquin, ponctuée par l’accordéon de Karine Bodin. Rue de la Croix Rouge et chez l’habitant. http://www.trouversonnette.org



Toulouse : Thierry Metz à l’honneur au Café Trobar

JPEG - 43.7 ko
Thierry Metz

Le prochain Café Trobar de Toulouse se déroulera le vendredi 26 avril 2013 à 18 h à la Maison de l’Occitanie à Toulouse, 11, rue Malcousinat (Entrée libre). On y rendra notamment hommage par des lecture à Thierry Metz (1956-1997) ainsi qu’à la revue Diérèse qui a publié deux numéros consacrés en grande partie à ce poète marquant auquel l’émission les poètes de Christian Saint-Paul s’est également attaché (http://les-poetes.fr/ )
Né le 10 juin 1956 à Paris, Thierry Metz s’installe à l’âge de 21 ans près d’Agen à Saint-Romain-le-Noble, avec sa famille. Il partage son temps entre des travaux de manœuvre de chantier qui lui permettent de gagner sa vie et des périodes de chômage durant lesquelles il écrit. Il exerce aussi le métier de maçon et d’ouvrier agricole.
Il prend contact avec le poète Jean Cussat-Blanc dont la revue Résurrection sera la première à le publier avec une évidente reconnaissance. Cette reconnaissance se poursuivra par l’obtention du prix Voronca en 1988 puis par la publication du « Journal d’un manœuvre » paru chez Gallimard, préfacé par le poète Jean Grosjean. Josette Sègura et Eric Dazzan le publieront à L’Arrière-Pays.
La mort accidentelle d’un enfant sera pour lui un drame familial et personnel dont il ne se remettra jamais et le conduira à l’alcool puis au suicide le 16 avril 1997 à l’hôpital de Cadillac (Gironde). L’homme et son œuvre ont reçu l’hommage du monde de la poésie et des éditeurs de poésie.
Sa veuve, Françoise Metz sera présente à cette soirée ainsi que Daniel Martinez le directeur de la revue Diérèse et Isabelle Levesque, poète et critique qui a beaucoup contribué à la réalisation des numéros spéciaux Thierry Metz. Enfin, la comédienne Danielle Catala lira les textes du poète. Lecture d’extraits de « Tel que c’est écrit » (L’Arrière-Pays 46 pages, 9 €.)



Cave Poésie de Toulouse : « La chambre d’Elsa »

La Cave Poésie de Toulouse présente du 16 au 20 avril à 19H30 et du mardi au samedi, « La chambre d’Elsa », d’après Louis Aragon et Elsa Triolet, un spectacle conçu par Pierre Longuenesse et Marie Sermone avec Pierre Longuenesse et Nathalie Prokhoris (une production de la Compagnie du Samovar). Dans La Chambre d’Elsa (texte extrait du recueil Elsa publié en 1959), Aragon met en scène sa représentation imaginaire de la relation amoureuse. Entre les deux personnages, l’homme fasciné et la femme insaisissable, tout semble n’être que théâtre : chacun, pour vivre, a besoin que l’autre joue son rôle.
Cave Poésie René Gouzenne, 71 rue du Taur 31000 Toulouse. tel 05 61 23 62 00. Plus d’infos sur www.cave-poesie.com



Le café-poésie de l’association ARPO à Albi

Depuis plus de 25 ans, ARPO, la dynamique association tarnaise s’est fait connaître grâce à de nombreuses animations autour de la poésie en confirmant l’intitulé de son sigle, à savoir : « Animations, Revues et Rencontres en Poésie ». Parmi les nombreuses initiatives qu’elle a conduites, on peut citer la plus récente, à savoir l’animation d’un café-poésie chaque premier mardi du mois, d’octobre à juin. Ainsi, depuis 7 ans, un nombreux public a pu participer à ces conviviales rencontres qui se déroulent au Bar Le Pré-en-Bulle, 9 lices G.Pompidou à Albi, à côté du Théâtre Municipal.

JPEG - 29.8 ko
Jean L’Anselme

Les séances plus ou moins récentes ont permis de faire découvrir des poètes vivants tels qu’Adonis, L. Ray, J.C. Pirotte, M. Baglin ou J.M. Maulpoix, ainsi que des poètes disparus : B. Vian, P. Gamarra, R.G. Cadou, J. Digot ou des auteurs occitans tels qu’Antonin Perbosc ou Jean Boudou.
Le programme des prochains cafés-poésie est le suivant :
Hélène Dorion (invitée de Tarn-en-poésie 2013) présentée par les membres d’ARPO le mardi 5 mars
Jean L’Anselme présenté par Georges Cathalo, le mardi 2 avril
Aristide Bruant présenté par Roger Beaumont, le mardi 7 mai
Nazim Hikmet présenté par Claudette Nouaillac, le mardi 4 juin

Toutes ces séances débutent à 20h30 précises et l’entrée est gratuite. Pour plus d’informations sur la vie d’ARPO, on peut aller sur le site de l’association à l’adresse suivante : www.arpo-poesie.org ou téléphoner au 05/63/76/09/73.



« La Part du diable » sur Télé Toulouse

A l’occasion de la parution de mon dernier livre, « La Part du diable et autres nouvelles noires » (Le bruit des autres éditeur), Greg Lamazères m’a invité dans son émission télé «  le comptoir de l’info » du 21 février sur TLT.
Pour regarder l’émission, cliquer sur ce lien

« La Part du diable et autres nouvelles noires » : Un livre de 208 pages. 15 euros.

Et à l’occasion de la parution de mon anthologie poétique personnelle, « De chair et de mots » (Le castor Astral éditeur), Christian Saint-Paul m’a consacré son émission « Les poètes » du 21 février sur Radio-Occitanie. On peut l’écouter ici :

Pour cette même anthologie, j’ai été l’invité vendredi 14 février de Claire Ambill dans son émission radio « Page à Page ». Elle est diffusée sur radio-occitania, 98.3 MHz FM en Midi-Toulousain, en direct, le vendredi de 15 heures à 15h30 de septembre à juin. Vous pouvez l’écouter sur ce site, ici

J’étais passé avec Sophie Nauleau dans son émission "Ça rime à quoi" sur les ondes de France Culture le dimanche 23 septembre.
On l’écoute ici



Albert Camus, notre contemporain

On fête cette année le centième anniversaire de la naissance de l’auteur de « L’Étranger » , du « Mythe de Sisyphe » , de « La Chute » et des « Noces » , de cet homme révolté opposé à tous les totalitarismes et qui trouva, le 4 janvier 1960, à peine âgé de 47 ans, une mort absurde dans la Facel Vega conduite par Michel Gallimard, non loin d’Auxerre, alors qu’il avait dans sa poche le billet de train qui aurait dû le ramener de Lourmarin à Paris (lire ici ).
Cette année 2013 offre à l’association Confluences de Montauban, et à Maurice Petit, l’heureuse opportunité de créer un premier évènement littéraire, qui se prolongera plus amplement encore lors des 23e Lettres d’Automne consacrées en novembre à Albert Camus, en présence de nombreux écrivains et artistes. Rappelons que l’aventure de l’association Confluences comme du festival Lettres d’Automne a débuté en 1991 par l’organisation de Journées Albert Camus à la bibliothèque municipale de la cité montalbanaise et que depuis cette date, l’exposition «  Albert Camus, Du dernier mot au Premier homme  » conçue par Maurice Petit et Guy Roumagnac, accompagnée de ses animations littéraires et lectures, n’a cessé d’être présentée dans toute la France et à l’étranger.

Mais le premier acte de cet hommage se déroule ces jours-ci, du 2 au 18 avril à Montauban et dans le Tarn-et-Garonne.

Il débutera le mardi 2 avril à 20h30 au cinéma Le Paris par le film de Gianni Amelio avec Jacques Gamblin, Catherine Sola, Maya Sansa, « Le premier homme ». Projection précédée d’une rencontre avec Maurice Petit au sujet de ce roman posthume d’Albert Camus.

Le mercredi 3 avril à 18h à la Mémo, Médiathèque de Montauban, rencontre-lecture « Une enfance entre ombre et soleil ».

Maurice Petit, concepteur de l’exposition l’exposition «  Albert Camus, Du dernier mot au Premier homme  », accompagne les visiteurs dans le parcours d’une vie et d’une œuvre sur lesquelles il travaille depuis de nombreuses années. Les samedi 6 avril à 10h et mercredi 10 avril à 14h30 (gratuit sur réservation au 05 63 63 57 62.

JPEG - 79.6 ko
Maurice Petit lit Albert Camus

Jeudi 4 avril, à la Mémo à 18h30, « La tragédie du bonheur », film de jean Daniel et Joël Calmettes. Projection et rencontre avec Joël Calmettes.

Vendredi 5 avril à 18h30 à l’Espace des Augustins (gratuit sur réservation), « Le parcours journalistique et la pensée politique de Camus », rencontre avec Jeanyves Guérin, auteur du « Dictionnaire Albert Camus » (Robert Laffont, coll. Bouquins). Suivie de la lecture de « L’envers et l’endroit » par Maurice Petit.

Samedi 6 avril, à 14h30 à la Mémo, Médiathèque de Montauban (gratuit sur réservation) « Itinéraire d’un homme libre », rencontre avec Virgil Tanase, écrivain et homme de théâtre, auteur de la plus récente des biographies de Camus.

Lundi 8 avril à 18h30 à la Librairie « La femme renard » (entrée libre) rencontre avec Claude Sicard au sujet de la correspondance Albert Camus & Roger Martin du Gard.

Mercredi 10 avril, 14h30, Espace des Augustins, visite commentée de l’exposition suivie d’une lecture de « Noces à Tipasa » par Maurice Petit.

Association Confluences. 39, avenue Gambetta 82000 Montauban. 05 63 63 57 62. contact@confluences.org • www.confluences.org



Hélène Dorion invitée de Tarn-en-Poésie

L’association tarnaise ARPO présente la 31e édition de ses journées Tarn-en-Poésie. Cette année, c’est la Québecoise Hélène Dorion qui a été choisie pour rencontrer les élèves des collèges et des lycées de Gaillac, d’Albi et de Carmaux les jeudi 11 et vendredi 12 avril.
C’est au Centre culturel Calvignac de Carmaux que l’inauguration sera effectuée le jeudi 11 avril à 18 heures avec des lectures, une mise en espace des poèmes de l’invitée ainsi que le vernissage de l’exposition « Gribouglyphes » de Cathy Garcia, exposition qui se prolongera jusqu’au 17 avril. Le vendredi 12 avril, à 20h30, aura lieu la grande soirée poésie à la Médiathèque Amalric de la ville d’Albi. Lors de cette animation, Gilles Lades présentera Hélène Dorion qui dédicacera ses ouvrages en fin de soirée. C’est aussi à cette Médiathèque que l’on pourra découvrir ou redécouvrir les calligraphies que Nadine Boyer avait créées à l’occasion du 30e anniversaire d’ARPO.
Tous les ans, ARPO invite une revue pour mieux la faire connaître. Cette année, ce sont Les cahiers de la rue Ventura dirigés par Claude Cailleau qui ont été choisis pour effectuer le compte-rendu des journées de Tarn-en-Poésie.
Signalons enfin que toutes ces manifestations sont gratuites.



Aix : colloque Apollinaire

Un colloque international sur Apollinaire (à l’occasion du centenaire de la publication d’Alcools ») co-organisé par les universités de Paris 3 (Centre « L’esprit nouveau en poésie ») et d’Aix-Marseille (CIELAM) se déroulera à Aix-en-Provence, du 11 au13 avril 2013.
Au programme :
Jeudi 11 avril : 9h30 : Ouverture du colloque : Pierre-Yves Gilles, directeur de l’UFR, Stéphane Lojkine, directeur du CIELAM, Claude Debon, professeur émérite à l’université Paris 3-Sorbonne nouvelle, Claude Pérez, CIELAM. 10 h : Pierre Caizergues : « Les années 1893-1895 dans la jeunesse méditerranéenne de Wilhelm Kostrowitzky ». 10h 30 Étienne-Alain Hubert : « Petit vagabondage à propos d’un Vagabond italien : l’attrait du dénombrement chez Apollinaire ». 11h30 Jean-Yves Masson : « La réception d’Alcools dans la poésie italienne. 12 h Barbara Meazzi : « La présence d’Apollinaire dans la correspondance Soffici-Férat-Hélène d’Œttingen. 14 h Stéphane Baquey « Y a-t-il une géographie culturelle méditerranéenne dans Alcools ? ». 14h30 Franca Bruera, « La pensée méridienne d’Apollinaire ». 15 h30 Samir Marzouki, « Apollinaire et la rive sud de la Méditerranée : la présence de l’Afrique du Nord dans l’œuvre d’Apollinaire ». 16h Daniel Delbreil : « Diversité et unité de la Méditerranée dans les récits de Guillaume Apollinaire ».
Vendredi 12 avril  : 9h30 Jacqueline Gojard : « Apollinaire sous le double signe du poulpe et du poisson. Petit bestiaire marin en Méditerranée ». 10h Jean Burgos : « “Languir loin de la mer”. Quand Apollinaire rêvait de redevenir poisson ». 11h Gérald Purnelle : « “Nos cœurs pendent aux citronniers ” : les fruits de la Méditerranée dans la poésie d’Apollinaire ». 11h30 Jean-Yves Casanova : « Des “fruits d’or” aux éblouissements de la guerre : permanences du souvenir méditerranéen dans les Poèmes à Lou ». 14h Mario Richter : « “Voie lactée ô sœur lumineuse” : Apollinaire et son génie méditerranéen ». 14h30 Martial Lengellé : « Figures méditerranéennes dans la correspondance. 15h 30 Federica Locatelli : « Des cris qui traversent la mer ». 16h Patrick Née : « Du Sud dans les Chroniques et paroles sur l’art ».
Samedi 13 avril : 9h30 Philippe Wahl : « Les oranges de Baratier : devenir poétique ». 10 h Dominique Mazel : « L’emblème cézannien chez Apollinaire ». 11h Peter Read : « Apollinaire et Matisse ». 11h30 Henri Scepi : « Lumière d’Apollinaire ». 12h : Clôture du colloque, conclusions.



Mouchan (Gers) : une école Pierre Gabriel


Hommage n’est pas rendu tous les jours à la poésie ! Néanmoins, la mémoire des poètes est parfois honorée et c’est ainsi que le petit village gersois de Mouchan vient de décider, avec l’appui de la Société Archéologique de Condom, ville où il a passé la majeure partie de sa vie, de donner à son école le nom de Pierre Gabriel, qui y fut un temps écolier. Décédé en 1994 à Toulouse, Pierre Gabriel (voir son portrait) a publié une œuvre abondante, essentiellement de poésie, saluée par plusieurs prix, dont l’Apollinaire et le Grand Prix de Poésie du Mont- Saint-Michel.



Prix Christiane Baroche

JPEG - 26.6 ko
Christiane Baroche
Ph Guy Bernot

Christiane Baroche, administratrice de la SGDL et nouvelliste avant toute forme d’écrits, a créé, au sein de la SGDL, Le Prix du Premier Recueil de Nouvelles, qui honore un nouvelliste dont c’est la première entrée en édition. Elle dote ce prix de 2000 euros et en préside le jury composé de membres du Comité de la SGDL et de trois auteurs de nouvelles, connus pour leur persistance à user du genre. Ce prix annuel est remis lors de session des Prix d’automne de la SGDL. À la disparition de sa fondatrice, le prix portera le nom de « Prix Christiane Baroche de la Nouvelle », et fera partie des obligations liées à son patrimoine, alors dédié à la SGDL, pour le soutien de son action au bénéfice de la littérature.



lundi 15 avril 2013, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page



Jacques-François Piquet, « L’heure avant l’heure » à Montpellier

La pièce de Jacques-François Piquet, « L’heure avant l’heure » (publiée par Le Bruit des autres éd. 56 pages. 10 €) sera donnée au théâtre Pierre Tabard de Montpellier, du 28 avril au 5 mai à 21 heures, dans une mise en scène de Didier Lagana. L’auteur assistera à la représentation du 5 mai et sera ravi d’y rencontrer le public et ses lecteurs à cette occasion.
« L’heure avant l’heure, voyez-vous, c’est la pire. Parce qu’on n’est déjà plus soi-même… seule… dans son petit intérieur avec chienne et chatte… et la musique et les voix qui sortent de la radio…
Déjà plus soi-même… mais pas encore cette autre… seule en scène avec l’ombre de celles qui lui ont dit un jour : Vas-y, c’est à toi de jouer, maintenant… à toi ! … et le public en face… dans la pénombre… »



Les Moments poétiques d’Aurillac : Alain Freixe

Depuis, 2005, à l’initiative de Jean-Louis Clarac, le Théâtre d’Aurillac propose des animations pour faire découvrir la poésie contemporaine. De 18h30 à 20 heures, les poètes invités lisent et présentent leurs œuvres avant d’échanger avec le public et de signer leurs livres. Le mardi 16 avril au théâtre à 18h30 (entrée libre) se déroulera le 7ème Moment Poétique avec pour invité Alain Freixe. L’auteur lira ses poèmes . Il sera accompagné par Thérèse Canet qui lira un choix de poèmes de René Char.



Maison de la poésie de Poitiers : Anna de Sandre et Mylène Joubert

La maison de la poésie de Poitiers convie le samedi 6 avril à 18 heures au 198 rue du faubourg du Pont Neuf à Poitiers (face à l’ancienne maison d’arrêt) à une rencontre avec deux jeunes poètes françaises : Anna de Sandre, Mylène Joubert.
Anna de Sandre vit actuellement dans le Sud-Ouest. Avec une prédilection pour l’art du bref, elle écrit principalement des nouvelles et de la poésie, et des histoires pour la jeunesse. Mylène Joubert, née à Thouars, a travaillé treize ans en entreprise. Aujourd’hui, elle enseigne dans le Sud Vendée. Elle a créé et anime l’Atelier lecture à haute voix du Théâtre Le Jean-Baptiste à Chaillé-les-Marais.



Stéphane Hessel : Appel à la poésie

« Ce que j’aimerais dire à chacun, c’est que la poésie nous aide à vivre mieux et nous réconcilie avec la mort. C’est mon bonheur, ma gourmandise. » C’est ce que disait Stéphane Hessel en décembre à Françoise Siri, poète et journaliste, qui lui rend hommage en poésie. Lire cet article sur Mediapart, ici



Jacques Launay

Le poète et chanteur Jacques Launay sera en concert-lecture le Jeudi 4 Avril 2013 à 18H à l’amphithéâtre du collège Jean-Jaurès de La Ciotat dans le cadre de la programmation et des rencontres du Festival de Poésie partagée. Entrée libre. Pour l’écouter chanter "La route de l’eau", cliquer icihttp://www.lionelmazari.org/



Concours de poésie Jean Rivet

JPEG - 32.1 ko
Jean Rivet

Le concours annuel de poésie Jean Rivetest ouvert à tous les auteurs de poèmes, des débutants aux confirmés. Les récompenses attribuées par le jury présidé par Guy Allix se répartissent en 3 catégories d’âge : enfants, adolescents et adultes. Il est doté de prix prestigieux : peintures originales, édition des recueils primés, objets artisanaux de création... Tous les auteurs sélectionnés par le jury voient leur texte publié dans un recueil collectif remis à chacun au cours d’une animation artistique qui se déroulera le samedi 18 mai 2013 à Saint Jean le Thomas (50). Selon les années, 7 à 12 prix sont décernés aux lauréats, dont l’âge varie de 6 à 100 ans !
L’association « La Baie en Poésie » organise ce concours depuis 2003, en le plaçant sous l’égide de « Printemps des Poètes » : elle reçoit de 200 à 700 contributions annuelles en compétition.
La baie en poesie– 20 Bd. Stanislas. 50530 Saint Jean le Thomas
@ : cosifran@wanadoo.fr Tel : 06 82 12 34 49. Règlement du concours sur le blog : http://delabaiealahague.unblog.fr



Prix 2013 Louis Guillaume

Au cours de sa réunion du 25 janvier, le jury a décerné pour la 38e année le Prix du Poème en Prose Louis Guillaume à Sofia Queiros pour « Et puis plus rien de rêves » (Éd. Isabelle Sauvage), par 5 voix contre 3 à Jean-Baptiste Pedini pour « Prendre part à la nuit » (Coll. Polder, Éd. Décharge & Gros Textes).
Le prochain Prix du Poème en Prose sera attribué en janvier 2014 (recueils écrits en langue française, parus dans le courant des années 2012 et 2013 ; livres à envoyer en trois exemplaires, avant le 30 septembre 2013, à la Présidente de l’Association, Jeanine Baude, 20 rue de Tournon, 75006 Paris). Le jury est composé de : Max Alhau, Alain Andréucci, Jeanine Baude, Gérard Bocholier, Lazarine Bergeret, Sylvestre Clancier, Paul Farellier, Roland Reutenauer, Jeanine Salesse, Katty Verny-Dugelay. Renseignements complémentaires : association@louis-guillaume.com



-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0