Retour à l’accueil > Actualité > Les brèves de juin

Actualité

Les brèves de juin

Samedi poésie et dimanche aussi, à Bazoches

Françoise Ascal« Samedi poésies Dimanche aussi » : sous ce titre, les Rencontres poétiques de Bazoches-du-Morvan (Nièvre) organisées par Geneviève Peigné & Jean-François Seron se dérouleront les samedi 4 et dimanche 5 juillet. Bazoches-du-Morvan est un village situé à l’extrême nord de la Nièvre, à 10 km au sud de Vézelay (Yonne). La manifestation se veut simple, cordiale, largement ouverte à tous, modeste aussi, compte tenu des conditions d’accueil d’une petite commune de moins de 200 habitants. Ce sera un temps de rencontres, village et livres, à l’entrée de l’été... Bazoches : église, vaches et poésie ce week-end
Les poètes invités, outre Jacques Roubaud, parrain, sont : Françoise Ascal, Valérie Rouzeau, Jean-Pierre Georges, Claude Vercey, Roger Lahu, Alexis Pelletier Christian Limousin.
Entrée libre et gratuite à la manifestation et à l’apéritif du samedi soir.
La participation aux repas du samedi soir et du dimanche est ouverte à tous et payante sur inscription. Lieu, date et durée : Maison communale de Bazoches-du-Morvan, Nièvre,
samedi 4 et dimanche 5 juillet 2009, du samedi 15 h au dimanche 18 h.

Bazoches : église, vaches et poésie ce week-end

Les « Portraits décalés » de Jean-Pol Stercq

Marcel Marceau vu par Jean-Pol StercqL’ami Jean-Pol Stercq expose actuellement à Paris, ses « Portraits décalés », au bistro-cave expo du neuvième arrondissement « ROUGE passion » depuis le 9 Juin (Rouge-Passion, 14 rue J.B. Pigalle, Paris 9e).
Spécialiste du portrait, ce photographe belge régulièrement exposé travaille notamment beaucoup pour le musée d’art moderne de Bruxelles. « Son art est celui d’un poète discret, ennemi de l’emphase, soucieux d’exprimer le plus possible de richesse humaine avec tact, réserve, fidélité » avait dit de lui Max-Pol Fouchet. Il expose cette fois 16 photographies en Digigraphie Fine Art, format A2 et A3+, en série limitée. Vernissage le 9 Juin à partir de 18h00
Jean-Pol Stercq travaille beaucoup avec les écrivains. Il a notamment publié « Tirages de têtes » (lire ici) avec Werner Lambersy, qui présente ainsi son travail :
« Dans la photo, il y a d’abord le photographe, puis l’effacement du photographe devant l’image. A chacun sa vérité ! Le portrait nous offre ce double miroir qui, comme l’eau, garde en mémoire une part qu’il est prêt à nous livrer, pour autant que l’écoute du cœur en soit la double détente, avec cette tendresse particulière pour les lignes de faille, car c’est là que s’expriment la force et la faiblesse. Le désordre apparent de ces lignes provoque un choc dont l’art rend compte par un ordre plus essentiel… Depuis des années, Jean-Pol Stercq suit ces fractures comme on relève sur un visage la topographie de la dérive des continents de l’émotion. »

_

Olympe de Gouges, tome 2

Directrice des éditions Cocagne fondées par le regretté Félix-Marcel Castan, Béatrice Daël annonce la publication du deuxième tome des œuvres complètes d’Olympe de Gouges, si toutefois elle réunit la somme nécessaire. Une souscription est donc lancée qui déterminera, également, la date de parution. Oeuvres complètes d’Olympe de Gouges (Tome II Philosophie). Format 20x25 cm 300 pages à 30€ l’exemplaire (au lieu de 38). Editions Cocagne 30 rue de la Banque 82000 Montauban. Tél. 05 63 63 05 67 - 06 83 80 83 50. www.cocagne-editions.com
« Au milieu de sa carrière littéraire, Olympe de Gouges sent la nécessité de fonder son écriture sur une pensée essentielle. Mais une pensée qui évite la rigidité des systèmes... Pensée toute vive, dans le flux de l’histoire, des hommes devant leur destin collectif. Cette pensée s’insinue dans les failles du temps, sans s’identifier à personne, prise entre l’universalité critique de la morale kantienne et l’historicisme de la dialectique hégélienne. Ainsi Olympe appartient-elle pleinement à la génération qui a assumé les premières décisions révolutionnaires en 1789, et se projette-t-elle d’un élan tout personnel vers un avenir de liberté, qui remplira le XIXe siècle et inspirera quelquefois le XXe : immense rêve d’un bonheur accessible à tous. Elle se situe dans le courant central qui anime le siècle depuis Montesquieu (1689), à travers Voltaire (1694), Mably (1709), Rousseau (1712), Diderot (1713), Helvétius (1715), et quelques autres. On y rencontre aussi, parmi ceux de son âge, Condorcet, les abbés Sieyès et Grégoire, Isabelle de Charrière... Ces intellectuels se sentent investis de responsabilité, pour la définition d’une société bien constituée. Les pieds dans son époque, - son regard périme la philosophie de cette époque », écrivait Félix-Marcel Castan

mardi 30 juin 2009, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page

Un Printemps des Poètes couleur femme

Le 12e Printemps des Poètes aura lieu du 8 au 21 mars 2010 sur le thème « Couleur femme ». Un éclairage particulier sera porté sur l’œuvre d’Andrée Chedid. « Disons-le sereinement, en poésie comme dans les autres domaines artistiques, la femme a le plus souvent été cantonnée à un rôle subalterne : muse, confidente, consolatrice… La valeur péjorative de l’appellation « poétesse » en dit plus que de larges discours. La question n’est pas de débattre s’il y a ou non une poésie féminine. La question est de mettre en lumière l’apport, à travers l’histoire, des femmes poètes et leur présence remarquable dans la création contemporaine. Ce pourra être aussi l’occasion de considérer les représentations du féminin dans l’imaginaire poétique, au-delà des stéréotypes de la célébration amoureuse », précise le directeur du Printemps des Poètes, Jean-Pierre Siméon

Des livres

« Nu(e) » : un numéro Yves Charnet

La revue « Nu(e) » consacre son 40e numéro à l’écrivain toulousain (également critique) Yves Charnet, qui a publié l’essentiel de son œuvre à la Table Ronde (notamment « Prose du fils », « Cœur furieux », « Petite Chambre ». Cet important volume (200 pages) rassemble de nombreuses contributions, entre autres de Pirotte, Bergougnoux, Deguy, Jouanard, Ancet, Emaz, Bonnaffé, Noël, etc. Revue « Nu(e) », Béatrice Bonhomme, 29 av. Primerose, 060000 Nice.

Visages de poésie

Sous le titre « Visages de poésie » Anthologie, Tome 1, Jacques Basse présente un recueil portraits au crayon avec poèmes dédicacés, un travail élaboré réunissant portraits de poètes et poèmes. Cette synthèse peut être une nouvelle approche, un support et un tremplin à l’étude et à la connaissance de la poésie contemporaine. Le livre contient 100 portraits dessins qu’il a réalisés, accompagnés de 100 poèmes de poètes, signés. 400 pages.Pendant la souscription, et jusqu’à parution, l’ouvrage est vendu 20 €, port compris. Ensuite, il sera vendu 25 €. Joindre chèque correspondant à l’ordre des Editions Rafael de Surtis. 7, Rue St Michel - 81170 Cordes sur ciel. Tél. 05.63.53.44.41 / 06.79.65.76.44 Site de l’auteur : www.jacques-basse.net

-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0