Retour à l’accueil > Actualité > Rendez-vous de printemps

Brèves du second trimestre 2016

Rendez-vous de printemps

Comme à chaque saison, Texture propose dans cette pages des rendez-vous littéraires : rencontres, lectures, spectacles, hommages, ainsi que des brèves concernant les prix, hélas aussi les disparitions, et quelques informations pratiques…



Défendre la chanson française

Ulcéré comme je l’ai été en apprenant la nouvelle, c’est bien volontiers que je relaie la pétition lancée par Jacques Fournier (Directeur des Itinéraires poétiques de Saint-Quentin-en-Yvelines) pour le maintien de l’excellente émission de Philippe Meyer sur France Inter « La prochaine fois, je vous le chanterai ».
Non contents de nous pourrir de plus en plus les oreilles de leur puteblicité, les dirigeants de France Inter font allégeance aux majors de la variétoche qui ne visent qu’à faire du fric en nous infligeant leur merde sonore, exclusivement ! L’impudente entreprise de décervelage et d’abrutissement du pauvre monde ne connaît plus de limites ! Un seul mot d’ordre : crétinisez-les tous !

Voici le texte de la pétition :

À l’attention : de M. Mathieu Gallet - Président de Radio France

Depuis 2002, Philippe Meyer entretient la mémoire et la vie de la chanson française dans son émission "La prochaine fois, je vous le chanterai", sur France Inter.
Récemment, vous avez annoncé la suppression de cette émission de la grille de rentrée sous le fallacieux prétexte de cantonner vos producteurs à une seule antenne (Philippe Meyer est aussi sur France Culture). On sait pertinemment que la véritable raison est la pression des majors du disque qui n’ont que faire de la chanson à texte qui continue, ne vous en déplaise, à faire les beaux jours de la chanson.
Au nom de l’intelligence, nous vous demandons de maintenir cette émission essentielle à l’image culturelle de cette radio.

Pour signer, c’est ici.



Sam Telam chante Jean-Roger Caussimon


Le musicien, compositeur et chanteur Sam Telam donnera un récital à Montauban le samedi 2 juillet 2016 à partir de 18h30. Il interprètera le répertoire de Jean-Roger Caussimon au QG Espace Bourdelle (Rive gauche - 172 rue Gustave Jay tel : 05 63 63 90 15), un chouette lieu sis au bord du Tarn, dans le cadre du banquet des sculpteurs. Avec des textes forts et une interprétation puissante. Soirée privée façon auberge occitane.

Pour en savoir plus sur Sam Telam, lire "un voyage
en musique et en chansons"
.



Première sélection du prix Mallarmé

L’académie Mallarmé dont le siège social est à l’Hôtel de Massa (38, rue du Faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris, France) a établi sa première sélection pour le prix Mallarmé 2016.
Les livres retenus au 13 juin 2016, sont : ANCET Jacques, Huit fois le jour, Lettre Vives, 2016. BAUDRY Gilles, Sous l’aile du jour, Rougerie, 2016. BAYO Gérard, Neige, suivi de Vivante Étoile, L’Herbe qui tremble, 2015. BIANU Zeno, Satori express, Le Castor Astral, 2015.DEXTRE Roger, Des écarts de langage, La rumeur libre, 2016. MONCHOACHI, Partition noire et bleu, lémisté 2, Obsidiane, 2016. SALESSE Jeanine, À la méridienne, Pétra, 2016. SALICETI Sylvie-E., Couteau de lumière, Rougerie, 2016. TISON Frédéric, Le Dieu des portes, Librairie-Galerie Racine, 2016.
Vous trouverez des critiques de ces divers livres sur Texture. Voir l’index.
La deuxième sélection du Prix Mallarmé 2016 sera rendue publique le lundi 5 septembre 2016. Le Prix Mallarmé 2016 sera décerné à l’Hôtel de Massa, le mercredi 5 octobre 2016.
Le Prix Mallarmé, décerné depuis 1937, récompense un poète d’expression française pour l’ensemble de son oeuvre et/ou un recueil publié entre le 1er octobre de l’année précédente et le 1er octobre de l’année en cours.
Le Prix Mallarmé est décerné lors de la foire du livre de Brive, début novembre. Il est doté d’un montant de 3.800 euros. Contact : sg-academiemallarme@orange.fr



La poésie fait son marché de plein vent


Le Marché de la poésie de la place Saint-Sulpice à Paris est ce lieu improbable où la poésie tient le haut du pavé ! Ils ne sont pas si nombreux et c’est probablement pourquoi tout le monde s’y retrouve !
Je vous y donne donc rendez-vous, comme des centaines de poètes et d’éditeurs, sur les stands et entre les piles de livres ! Le 34e marché se déroule du 8 au 13 juin avec les écrivains mexicains à l’honneur.
Pour ma part, j’y vagabonderai les vendredi, samedi et dimanche. J’y dédicacerai aussi mes livres, « Un présent qui s’absente » (Bruno Doucey), « De chair et de mots » (Castor Astral), « L’alcool des vents » et « Chemins d’encre » (Rhubarbe).
Je signerai vendredi 10 juin au Castor Astral (de 17 à 18 heures) et au stand de Bruno Doucey (20 à 21 heures).
Le samedi 11 juin de 18 à 19 heures au stand de Bruno Doucey.
Le dimanche 12 juin, de 14 à 15 heures au stand des éditions Rhubarbe et de 15 à 16 heures au stand Bruno Doucey.



Guy Allix-Gérard Cléry : « Les longues traversées »

Le Marché de la poésie de la place Saint-Sulpice à Paris est un vrai tourbillon où l’on retrouve plein d’amis et où l’on en rate beaucoup d’autres. J’en reviens comme chaque année heureux et frustré à la fois, mais assuré qu’écrire vaut la peine, d’abord pour cet échange !
Je ne peux dresser la liste de tous ceux que j’ai eu le bonheur de retrouver, moins encore de ceux que j’ai manqués… Mais je veux juste au passage signaler l’ami Guy Allix, poète et chanteur, qui m’a communiqué le lien vers la vidéo d’un poème de Gérard Cléry, qu’il a mis en musique et interprète en s’accompagnant à la guitare, « Les longues traversées ». Très beau ! Ecoutez-le, c’est ici.



S’absenter mis en musique, en voix et en images



S’absenter est une suite de cinq sonnets extraite de mon recueil « Un présent qui s’absente » (éd. Bruno Doucey) que le musicien et chanteur Sam Telam a mise en musique et interprète avec force et émotion. C’est une surprise qu’il m’a faite et j’ai eu envie de la partager. J’e l’ai donc transformée en une vidéo que l’on peut regarder et écouter en cliquant ici.

Voici ce qu’en a dit Sam : « A la lecture du poème " S’absenter" de Michel Baglin, un sentiment de "saudade" s’est fait jour en moi, avec cet indicible espoir qui fait de la "saudade" des lusophones un remède à la mélancolie tout comme une nourriture spirituelle à partager. Immédiatement, s’est imposée une forme de musique symphonique commençant par un motif très simple de pizzicati et de contrebasse, une représentation du temps qui s’écoule ? Une clepsydre éphémère destinée à se cacher sous les assauts des bois, des cuivres et de la barcarolle des violoncelles pendant que les violons et alti semblent immobiliser la pensée du poète. (…) Toutes celles et ceux qui ont cherché et cherchent encore le lopin de terre qui les accueillera pour transmuter leurs peines et sanglots en une vibrante ode à la vie, entendront cet appel à se "re-con-naître", en clair à "naître encore avec" l’Autre. »



Chartres : Kenneth White invité

Radio Grand Ciel en partenariat avec la médiathèque l’Apostrophe et la librairie l’Esperluette, organise une série de rencontres avec Kenneth White, poète voyageur & nomade intellectuel, ,les 27 et 28 mai prochain à Chartres.
Samedi 14 mai 12h00 : Diffusion de lʼémission « La Route inconnue » avec Kenneth WHITE sur Radio Grand Ciel (106.8)
Samedi 14 mai 15H30 : Film de François Reichenbach « Japon, les chemins du Nord profond, », Kenneth White sur les traces du poète Bashô à la médiathèque de Chartres
Vendredi 27 Mai 18H00 : Navigations de lʼesprit : rencontre-lecture avec Kenneth White axée autour de son nouveau livre « La Mer des lumières » à la librairie Esperluète
Samedi 28 Mai 15h30 : Rencontre-conférence, « Le pèlerin de la fin dʼun monde, nomadisme intellectuel et géopoétique » à la médiathèque de Chartres.

Kenneth White, Écossais d’origine, est établi en France depuis la fin des années 60. D’abord proche du surréalisme et du situationnisme, il a développé par la suite la notion de nomadisme intellectuel et ouvert le champ de la géopoétique. De 1983 à 1996, il a occupé la chaire de Poétique du xxe siècle à Paris-Sorbonne. En 1989, il a fondé l’Institut international de géopoétique et sa revue, les Cahiers de géopoétique.
Son nouveau livre (prose narrative), « La Mer des lumières, voyages dans l’océan Indien », a paru aux éditions Le mot et le reste en mars 2016.



Lyon : Lancement de Rumeurs

Le 34e Marché de la Poésie de Paris se déroulera place Saint Sulpice du 8 au 13 juin. Mais d’ores et déjà des rencontres ont lieu dans le cadre des « Périphéries du marché ».
Tel sera le cas pour le lancement de la revue « Rumeurs » le jeudi 2 juin de 20 à 22 heures, à Lyon cette fois, Maison des Passages, 44 Rue Saint-Georges, 69005 Lyon.
Une nouvelle revue littéraire, animée par Thierry Renard (Espace Pandora) et dirigée par Andrea et Dominique Iacovella (Les éditions La rumeur libre) sera présentée lors de soirée organisée par le Marché de la Poésie de Paris, la Maison des Passages, les éditions La rumeur libre et l’Espace Pandora.
Au programme : Présentation de la revue. Lectures des poètes américains Jennifer Barber et David Ferry (USA) et des poètes françaises Carole Bijou et Laura Tirandaz, publiés dans le premier numéro de Rumeurs .



Le nouveau Terre à ciel est sorti !

Terre à Ciel est une revue en ligne, une des plus riches et des plus belles que je connaisse. Elle est à l’écoute des voix de la poésie, contemporaines et diverses. Elle signale les revues et les maisons d’éditions et donne la parole aux animateurs comme aux auteurs à travers des entretiens bien menés. On y trouve également des notes de lecture. Bref : un incontournable pour la poésie !
Dans cette nouvelle livraison, Cécile Guivarch, son animatrice, m’a interviewé à propos de Texture, c’est ici



Tarbes : « Arsenal – traces », un récital

L’Arsenal de Tarbes, créé en 1871, fut le premier établissement industriel haut-pyrénéen. Il a connu une succession de plans sociaux à la fin du XXe siècle et l’on ne comptait plus que 850 salariés en 2002 sur le site du GIAT Industries. Encore quelques années et quelques combats, et ce fut la fermeture d’un établissement mythique de la ville, dont il occupait le centre. La démolition des premiers bâtiments et du mur d’enceinte devait émouvoir profondément les Tarbais.
Ili Endewelt a réalisé des photos d’artiste de ce lieu et l’association La Malle d’Aurore a sollicité vingt poètes pour écrire en résonnance avec ces images et ces traces de la mémoire industrielle et ouvrière de l’Arsenal. L’ensemble fait aujourd’hui l’objet d’une publication, « Arsenal – traces », un recueil collectif réunissant donc ces vingt photos et des poèmes (de G. Allix, M. Baglin, E. Barbier, I. Borda, S. Brest, M. Carque, M. Cosem, B. Engels-Roux, D. Kay, T Le Saëc, R. Martinez, M. al-Masri, G. noiret, F. pornon, T. Renard, B. Ruiz, J. Saint-Jean, S. Torri, R. Trusses) inspiré par une partie de bâtiment, une trace au sol ou sur les murs, des verrières, tout un imaginaire aussi. (60 pages. 10 euros. La Malle d’Aurore. René Trusses. 3 rue Molière 65 390 Andrest. rene.trusses@wanadoo.fr )

Un récital avec projections et lectures se déroulera le jeudi 19 mai au Haras de Tarbes à 18h15 dans le cadre du 38e Mai du livre.



Salon du Livre de Pamiers (09)


L’association « Les Appaméennes du livre » organise son 22e Salon du livre de Pamiers le week-end des 4 et 5 juin 2016 avec pour thème cette année « les chemins de l’imaginaire ». Il se déroulera pour l’essentiel au lycée Pyrène (2 Place du Mercadal, 09100 Pamiers) le dimanche toute la journée dès 10 heures, et le samedi à la médiathèque, avec notamment des rencontres avec dix écrivains pour la jeunesse et de nombreuses animations.
Dimanche, une quarantaine d’auteurs seront en dédicace.
Diverses animations sont prévues (Table ronde sur la littérature de science-fiction, ateliers, portrait d’écrivain Alain Monnier, etc.) Le palmarès des concours de nouvelles et d’orthographe sera communiqué en fin de matinée. Les différents moments seront ponctués par les interventions de Pablo (slam) et de Raph (harpe).
Pour ma part, je serai présent tout le dimanche et aurai plaisir à vous y rencontrer. Le salon est gratuit.
Pour en savoir plus : le programme et les auteurs.



« A la santé des poètes à Frontignan
avec J-L. Clarac et E. Damon

L’association Humanisme et Culture ainsi que Nicole et Georges Drano invitent à trinquer « A la santé des poètes » le vendredi 13 mai 2016, à 18h30, au Centre culturel François Villon, avenue Frédéric Mistral, à Frontignan la Peyrade
Sont invités les poètes Jean-Louis Clarac (photo) et Emmanuel Damon (entrée libre).



Cécile Oumhani à Saint-Mandé

L’Association Arts et Jalons (siège social : Mairie de Saint-Mandé 94160) invite à la présentation de Liliane-Eve Brendel, artiste, et Cécile Oumhani, poète, par Max Alhau, le samedi 30 avril 2016. Rendez-vous à 14 h 30 précises au Centre Pierre Cochereau, 2 avenue Gambetta - 94160 St Mandé.



Cristal Baschet, chant soufi et poésie

Karinn Helbert, d’Ahmed Abdelack El Kaab et Saïd Mohamed convient le samedi 14 mai à un concert, « Dounia » à la Grange aux Dîmes (61 rue gabriel Péri. 78420 Carrières sur Seine) mêlant Cristal Baschet, chant soufi et poésie.
Karinn Helbert fait partie de ces quelques cristallistes en France qui jouent de la musique classique sur cet instrument rare et subtil qu’est le Cristal Baschet : scultpure sonore créée dans les années 50 par les frères Baschet.
Au gré de ses multiples rencontres artistiques elle croise la voix d’Ahmed Abdelack El Kaab chanteur soufi marocain, fils de maitre soufi, et de Saïd Mohamed venu à la poésie dès l’adolescence, autant par hasard que par nécessité.
Pour traduire les valeurs de Dounia (« le monde » ou « l’ici-bas »), Karinn, Ahmed et Saïd ont imaginés une rencontre improbable aussi belle que porteuse d’espoir entre la musique classique et baroque, les chants Soufis et la poésie contemporaine. (entrée 10 euros et 5 euros en tarif réduit).



Paris : Les mardis littéraires

Les éditions Les lieux dits, Claudine Bohi et Germain Roesz vous invitent dans le cadre des « mardis littéraires » le mardi 19 avril 2016, à 20h30 au Café de la Mairie (au 1er étage), Place Saint Sulpice à Paris 6ème pour des lectures, débats et signatures avec Marc Delouze pour « L’invention du paysage » (peintures de Michel Dejean) et Jacques Demarcq pour « Folle Genèse » (dessins/collages de Mina El Bakali). Entrée libre.
Michel Déjean & Marc Delouze, « L’invention du paysage » : Sur les chemins du désert où des faux maîtres nous ont menés, il n’est pas trop du regard d’un peintre et des mots d’un poète pour tenter de reconstituer une humanité par ailleurs torturée, un langage trop souvent démembré, un paysage aujourd’hui dévasté... Ici se rencontrent deux appétits d’humanité, se répondent deux soifs d’un langage nouveau, se croisent deux visions d’un paysage à inventer.
Mina El Bakali & Jacques Demarcq, « Folle Genèse » : Toute religion est crime, guerre, oppression. Toute soumission à un dictateur céleste ou terrestre, Hitler ou Jéhovah, conduit aux pires perversions. Mina El Bakali et Jacques Demarcq se rient des oripeaux - images idiotes, Légendes absurdes - qui collent mal à leur peau.



Tarn-en-poésie reçoit Jean-Louis Giovannoni

Cette année, c’est le poète Jean-Louis Giovannoni qui sera l’invité d’honneur d’ARPO pour la 34° édition des journées de Tarn-en-poésie, qui se déroulent à Albi et Carmaux (81). Il rencontrera les élèves de collèges et de lycées d’Albi, de Carmaux et de Gaillac.
Le jeudi 7 avril aura lieu à 18 heures au Centre Culturel de Carmaux l’inauguration de Tarn-en-Poésie 2016 ainsi que le vernissage de l’exposition de Marie-José Planson.
Le vendredi 8 avril à 20h30 se déroulera à la Médiathèque d’Albi une soirée poésie où le public pourra rencontrer et entendre Jean-Louis Giovannoni présenté par Emmanuel Laugier. C’est Jean-Claude Tardif, responsable de la revue À l’index, qui est chargé cette année d’effectuer le compte-rendu de ces journées.
Trois expositions permanentes sont organisées : Cent ans de poésie en revues à la Médiathèque d’Albi, du 1° mars au 9 avril, Marie-Josée Planson au Centre Culturel de Carmaux, du 5 au 16 avril et Calligraphie et Poésie (Nadine Boyer) à la Médiathèque de Saint-Juéry, du 3 au 28 mai.
Signalons enfin que l’entrée à toutes ces manifestations est gratuite et que le meilleur accueil vous y est réservé.



Une nouvelle revue  : Apulée

Une nouvelle revue des littératures du monde, attentive aux œuvres vives du Maghreb et de la Méditerranée, de l’Afrique et au-delà, laissant une place entière à la fiction, aux débats de pensée, à la poésie, au croisement des langues et à la traduction, aux voix nouvelles, lointaines ou proches, aux voix du monde vient de voir le jour, sous la direction de Hubert Haddad, aux éditions Zulma.

Le premier numéro d’Apulée paraît ces jours-ci et est consacré thème des Galaxies identitaires, alliant textes et photographies ; il rassemble des poètes consacrés ou à découvrir, nouvellistes et romanciers, essayistes, artistes.
Après la soirée de lancement du 11 février à la Maison de la poésie de Paris,
on pourra les retrouver au Salon du Livre de Paris, le jeudi 17 mars à partir de 19h stand Zulma, autour d’un verre.
Quelques auteurs de ce numéro : Adonis, Abed Azrié, Yahia Belaskri, Jean-Marie Blas de Roblès, Julien Delmaire, Francesco Gattoni, Hubert Haddad, Abdellatif Laâbi, Anne Mulpas, Catherine Pont-Humbert, Éric Sarner...etc.

Lire l’entretien avec Hubert Haddad, son rédacteur en chef,en cliquant ici.



Hommage à Gilbert Baqué

Le poète et musicien Gilbert Baqué nous a quittés le 9 avril 2015. Un an après son décès, Suzette Baqué et ses enfants proposent une rencontre avec les poètes, les musiciens, les amis à la mémoire de Gilbert sous la forme d’une réunion informelle et chaleureuse où chacun pourra s’exprimer comme il le souhaite. Elle est organisée le dimanche 10 avril à 16 h à la médiathèque de Tournefeuille (Place de la Mairie 31170 Tournefeuille. TÉL : 05 61 06 65 33).
Né en 1935 à Toulouse, décédé le 9 avril 2015, Gilbert Baqué a passé son enfance dans le Lauragais. Entre 1951 et 1955, il intègre l’École Normale d’Instituteur de Toulouse, avant d’embrasser la carrière d’enseignant qu’il abandonne en 1990.
Il a été engagé dans la vie littéraire toulousaine, participant à de multiples rencontres aux côtés de ses amis et fréquentant à l’occasion Rafaël Alberti, Guillevic, Franck Venaille, Henri Deluy…
Il a collaboré régulièrement à Action poétique. Il y donnait des critiques de spectacles quand il ne s’adonnait pas à son autre passion : le jazz avec son trombone dans le groupe Calamity Jazz.



Shakespeare en toutes voix

La Compagnie Autres mots présente les jeudi 31 mars et vendredi 1er avril à 20h30 au 104 à Tournefeuille (31) « What is Love », Shakespeare en toutes voix, anglais et français, poèmes, chansons et scènes de théâtre avec Anne Cameron et Jean-Michel Hernandez.
Passions, amours, heureuses ou contrariées, Shakespeare répond à Shakespeare. Avec humour toujours, et joie de vivre, l’amour triomphe au-delà du temps, des jalousies, des malentendus. Et la tendresse…
Réservation indispensable au 06 88 89 56 49



Roger Dautais, le land art et l’exil

Roger Dautais est peintre, poète et photographe inscrit dans la mouvance du land art depuis 18 ans. Cette tendance de l’art contemporain utilise par la photographie et la vidéo les œuvres éphémères qu’offrent la nature et ses matériaux, bois, terre, pierres, sable, eau, rocher, etc. ainsi que les paysages.
Deux poètes amis de Texture, Marie-Josée Christien et Guy Allix, présentent son travail, notamment sa série intitulée « Exil », et évoquent l’œuvre de ce pèlerin du quotidien qui parcourt les grèves de Bretagne et nourrit son art de brindilles pour témoigner de « cette résonance viscérale de la nature en (lui) ». Deux articles parus dans un magazine Web, UNIDIVERS que je vous invite à lire ici et



Le poète belge André Schmitz nous a quittés

Philippe Mathy, poète et directeur du Journal des poètes, vient de m’apprendre la mort d’un ami : le poète belge André Schmitz est décédé vendredi 15 janvier au matin, vers 6 heures. Il ajoute : « Profonde tristesse, même si nous nous y attendions, tant il était faible ces derniers jours. »
C’est une bien réelle tristesse que j’éprouve moi aussi car j’aimais cet homme très discret, d’une belle qualité humaine, que j’ai côtoyé des années au jury international du prix Max-Pol Fouchet.
André Schmitz était né à Erneuville le 17 août 1929, il est décédé à Turpange ce 15 janvier. Il a été enseignant et vivait dans la région d’Arlon. Il a séjourné en Afrique centrale, au Liban, au Québec, en Inde.
D’une profonde gentillesse, c’était un pince-sans-rire dont l’humour se jouait d’une certaine désespérance. Mais c’était aussi l’auteur d’une poésie de haute tenue dont l’œuvre a été récompensée par de nombreux prix.
Pour la saluer, je reprends un article que j’avais consacré à un de ses recueils, lire ici



Disparition de Jan Thirion

« Ecrire permet de méditer et de se raconter des histoires. C’est l’une de mes deux vies », expliquait Jan Thirion, dont je viens d’apprendre le décès, ces jours-ci.
Né à Paris, enseignant, il résidait dans la banlieue toulousaine. Il était connu dans le milieu du polar et je l’ai souvent retrouvé sur les salons dédiés au noir. Mais il publiait aussi des nouvelles et des romans de SF. Il est l’auteur d’une série policière consacrée à la colonisation française en Indochine, commencée par « Soupe tonkinoies ». J’ai lu pour ma part « Dieu veille Toulouse »(voir ici).



Les poètes en vidéo : « Les entretiens d’Orphée »

JPEG - 47.3 ko
Luc Vidal (à droite) et Michel Baglin

Luc Vidal et ses éditions du Petit Véhicule, outre les livres qu’ils publient, ont lancé une collection d’entretiens avec des poètes sous forme de vidéos accessibles sur youtube, « Les entretiens d’Orphée ».
L’une m’est consacrée.
L’enregistrement a été réalisé en juillet dernier à Sète, lors du Festival des Voix Vives, par Thibault Grasset. D’autres sont en préparation.
Rappelons que le Petit Véhicule édite les Cahiers Léo Ferré et les Cahiers des poètes de l’École de Rochefort. Luc Vidal a par ailleurs réalisé un film sur René-Cadou et plusieurs expositions. Il est lui-même poète.

L’entretien avec Michel Baglin.


mercredi 15 juin 2016, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page



« Fausses routes » de Gilles Verdet, prix de la SGDL

Le Grand prix de la Société des Gens de Lettres de la nouvelle 2016 a été attribué à Gilles Verdet pour son recueil « Fausses routes » publié aux éditions Rhubarbe. (Remise du prix le 21 juin 2016 au siège de la SGDL à Paris) Une récompense méritée pour un livre brillant à la construction ingénieuse. Un bonheur de lecture à partager sans modération. Lire le compte-rendu ici.



Jean-Louis Clarac au François Coppée

Le 4ème mercredi de chaque mois, de 15 à 18 heures, se déroule à Paris, dans la salle du 1er étage du François Coppée (1, bd du Montparnasse 75006 Paris - Métro Duroc) une rencontre avec un auteur, « Le Mercredi du Poète ». La manifestation s’est donné pour but de présenter, sans esprit d’exclusive, des poètes de qualité, qu’ils soient reconnus ou à découvrir. Ils sont très nombreux à avoir répondu à l’invitation, et ce sera le cas le mercredi 27 avril pour Jean-Louis Clarac qui sera présenté par Guy Allix.
Jean-Louis Clarac y lira des extraits de ses derniers livres parus et quelques inédits. Un débat suivi d’une signature sont également prévus. Pour information : http://mercredidupoete.centerblog.net



« Le Mitan du Chemin »

Le IIIème Festival international de poésie « Le Mitan du Chemin » se déroulera à Camps-la-Source, dans le Var, en Provence Verte, à l’occasion du Printemps des poètes les samedi 23 et dimanche 24 avril 2016. Les organisateurs sont Jacquie Castany (association Lou Libre per Tutei), Rémy Durand (association Gangotena), Colette Gibelin.
Les poètes invités : Olympia Alberti, Verónica Aranda (Espagne), Daniel Biga, Philippe Chartron, Danièle Faugeras, Josyane De Jesus-Bergey, Janine Gdalia, Magda Igyarto, Monique Labidoire, Raphaël Monticelli, Mü, Cécile Oumhani, Nathalie Riera, Siomara España, María Solís Munuera (Espagne), Richard Taillefer, Hamid Tibouchi (Algérie)
Lectures des poètes ; intermèdes musicaux avec Francine Berckmans (viole de gambe et violoncelle, Guy Muls (guitare baroque, traverso et chant), et Eléonore Calderari (violon) ; marché de la poésie ; rencontres, soirée avec Le Chantier – Correns.



Hommage à Paul Lera

« Au Bord du Large » est le titre du recueil de poèmes de Paul Lera édité par l’Atelier du Grand Tétras, et de la soirée poésie organisée à l’occasion de cette parution au Conservatoire de Besançon (Salle Berlioz. Cité des Arts, 1 passage des Arts, 25000 Besançon) le vendredi 1er Avril 2016 à 20 heures. Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Paul Lera était un passeur. Un passeur de poésie. Comédien, poète et metteur en scène, il n’a cessé de transmettre la voix des poètes. Après ses débuts avec Jean Vilar au T.N.P. il crée la compagnie Les Nouveaux Troubadours qui parcourt les villages du Midi dans les années soixante, donnant le premier spectacle off à Avignon. Il fonde le Théâtre de Franche-Comté qui desservira trente cinq localités de la région durant sept ans et jouera deux années de suite à l’île de la Réunion. Paul Lera a été professeur au Conservatoire de Besançon pendant près de trente ans ainsi qu’au Conservatoire de Saint Germain-en-Laye et à l’Ecole Charles Dullin, faisant dans son enseignement la part belle à la poésie.
Il met en scène, joue de nombreuses pièces classiques et contemporaines et revient toujours au texte poétique, créant des dizaines de montages avec un soin amoureux et exigeant.
Sa femme et ses proches, d’anciens et de nouveaux élèves de la classe de Théâtre se réunissent lors de cette soirée pour interpréter un choix de ses poèmes. Une façon de continuer à transmettre sa passion de la poésie.



Paris : « Présence d’Octavio Paz »

« Présence d’Octavio Paz » est une lecture musicale proposée parMarianne Auricoste et Dominique Bertrand le mardi 5 avril à 19h15 à L’Entrepôt à Paris (7 rue Francis de Pressensé 75014 Paris. Renseignements : 01 45 40 64 75 ou animation@lentrepot.fr www.lentrepot.fr )
Libre Participation



Mirepoix sur Tarn : « Jaurès, assassiné deux fois ! »

« Jaurès, assassiné deux fois ! » est une création de Pierrette Dupoyet / Festival d’Avignon, un spectacle soutenu par la Ligue des droits de l’Homme, qui en est à sa 130e représentation (lire ici ). On pourra y assister à Mirepoix sur Tarn (31) le samedi 16 Avril à 20h45 à la Salle des Fêtes (Rue Coutal). Tél. réservations : 05.34.27.38.72.



Jacques Josse, prix Louis Guillaume

Pour la 41ème année, le prix du poème en prose Louis Guillaume a été attribué. Au cours de sa réunion du 21 janvier 2016, le jury a décerné le Prix à Jacques Josse, pour « Hameau mort » (Éd. Jacques Brémond).
Le prochain Prix du Poème en Prose sera attribué en janvier 2017 (recueils écrits en langue française, parus dans le courant des années 2015 et 2016 ; livres à envoyer en trois exemplaires, avant le 30 septembre 2016, à la Présidente de l’Association, Jeanine Baude, 20 rue de Tournon, 75006 Paris).
Le jury est composé de : Max Alhau, Jeanine Baude, Gérard Bocholier, Sylvestre Clancier, Paul Farellier, Déborah Heissler, Jeanine Salesse, Katty Verny-Dugelay, Yekta. Membre d’honneur : Lazarine Bergeret.
Renseignements complémentaires sur demande à la Présidente de l’Association, Jeanine Baude, 20 rue de Tournon, 75006 Paris ou encore à l’adresse courriel : association@louis-guillaume.com



Mort de Ludovic Janvier

Écrivain, poète et critique littéraire spécialiste de Beckett, Ludovic Janvier est décédé le 20 janvier 2016, à l’âge de 82 ans, des suites d’un cancer qu’il combattait depuis plusieurs années. Il a publié une vingtaine d’ouvrages, à relire, pour renouer avec le sens et le rythme des mots comme il savait si bien nous y inviter.
Voir ici l’article de Françoise Siri.


Narbonne : des élèves enregistrent un audio-livre

Dans le cadre des actions du printemps des Poètes, la classe d’Alexandra, un CM2 de 32 élèves de l’école Sévignée de Narbonne a enregistré pour la bibliothèque sonore de la ville un audio livre de qualité. Il s’agit de la « Poésie pour les rois de France » de Miton Gossare (ed. de l’hydre). Ce sont probablement les plus jeunes donneurs de voix de France et de Navarre et c’est le troisième livre sonore que les élèves de cette classe enregistrent. Ils présenteront la lecture des textes à la médiathèque de Narbonne le 11 mars à 14 heures.



-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0