Retour à l’accueil > Auteurs > DJEMAï, Abdelkader > « Zorah sur la terrasse »

Abdelkader Djemaï

« Zorah sur la terrasse »



Le dernier ouvrage d’Abdelkader Djemaï (lire ici son portrait) vient de paraître au Seuil, il s’agit d’un récit, « Zorah sur la terrasse » , dont le titre est celui d’un tableau de Matisse. Et pour cause : ce livre raconte la découverte du Maroc par celui qui fut l’inspirateur du fauvisme.
Matisse a fait deux séjours à Tanger, au début 1912 avec sa femme Amélie et pendant l’hiver 1912-1913. Il y fit la connaissance de la lumière intense, de la casbah animée, de paysages luxuriants, et d’habitants qu’il semble avoir aimés et respectés, Marocains, Espagnols, Juifs. Parmi lesquels il eut cependant bien des difficultés à trouver les modèles féminins nécessaires à son travail. Une jeune prostituée, Zorah, finira cependant par poser pour lui.
Sous la forme d’une lettre adressée au peintre et dans laquelle Djemaï l’Algérien tisse un parallèle avec la figure de Miloud, son propre grand-père paternel à Oran, le récit s’appuie sur la correspondance de Matisse pour raconter les sept mois de sa résidence au Maroc.
Une vingtaine de toiles, plus de soixante dessins et d’études à l’encre et à la plume ont été le fruit de la découverte de cette ville bâtie entre Atlantique et Méditerranée et ils ont marqué toutes ses œuvres à venir de leur influence. Le plaisir d’Abdelkader Djemaï à parler de cette peinture est redoublé par celui, palpable, qu’il éprouve à évoquer l’Afrique du Nord et sa propre enfance dans la lumière du Maghreb.

Michel Baglin.



Lire aussi :

Abdelkader Djémaï : DOSSIER
Abdelkader Djemaï : « Le jour où Pelé » (Michel Baglin) Lire
Abdelkader Djemaï : « La vie (presque) vraie de l’abbé Lambert » (Michel Baglin) Lire
Abdelkader Djemaï : « Histoires de cochons ». (Jacques Ibanès) Lire
Abdelkader Djemaï : « Zorah sur la terrasse » (Michel Baglin) Lire
Abdelkader Djemaï : « Un moment d’oubli » (Michel Baglin) Lire
Abdelkader Djemaï : « Pain, Adour et fantaisie » (Michel Baglin) Lire

Djémaï sur les traces des écrivains



samedi 5 juin 2010, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page



Abdelkader Djemaï
« Zorah sur la terrasse »


Seuil. 128 pages. 14 euros


-2018 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0